Comment embaucher un développeur de logiciel

Par Robert Half on le 20 décembre, 2021 à 11:00

Vous désirez embaucher un développeur de logiciel? Vous devriez savoir que le poste a évolué au cours des dernières années, mais que les qualités d’un excellent développeur de logiciel n’ont pas changé. Il doit posséder d’excellentes compétences en programmation, faire preuve d’une grande concentration et apporter cette touche d’ingéniosité qui lui permet de trouver des solutions élégantes à des problèmes épineux.

Mais le développeur de logiciel d’aujourd’hui fait également preuve d’un esprit d’équipe. Abandonnant l’idée du codeur solitaire légendaire, le monde des développeurs s’est tourné vers des méthodologies comme Agile et DevOps qui font appel au travail d’équipe, à la communication et à la collaboration.

Ce poste peut quand même être difficile à combler : la concurrence pour embaucher des développeurs de logiciel n’est peut-être pas aussi intense qu’elle l’était avant la pandémie de COVID-19, mais la demande d’employés talentueux reste élevée. Et dans ce contexte professionnel particulièrement difficile dans lequel nous exerçons toutes nos activités, vous ne pouvez pas vous permettre de laisser passer les meilleurs – car, voyons les choses en face, vos concurrents ne le feront pas.

Voici ce que vous devez savoir sur le recrutement de développeurs de logiciel aujourd’hui :

Déterminez le type de développeur dont vous avez besoin

Il existe une grande diversité de développeurs de logiciel, mais la plupart d’entre eux appartiennent à l’une des trois grandes catégories :

  • Développeurs d’applications frontales – Les applications frontales sont la partie avec laquelle l’utilisateur interagit, que ce soit un site Web, une application ou une autre sorte d’interface. Le développement d’applications frontales requiert généralement des connaissances de langages de script comme JavaScript, ainsi qu’un certain talent pour la conception.
  • Développeurs d’applications dorsales – Si les applications frontales représentent le châssis du logiciel, les applications dorsales en constituent le moteur. Les développeurs d’applications dorsales travaillent généralement dans un langage de compilation, comme Java, C++ ou C#. Ces développeurs ont aussi une bonne connaissance des technologies liées aux bases de données comme SQL.
  • Développeurs généralistes – Les développeurs généralistes font tout ce qui est mentionné ci-dessus. Dans le cadre d’une entreprise, les développeurs généralistes peuvent contribuer à la conception d’applications, à la coordination de projets et plus encore.

Il existe d’autres sortes de développeurs de logiciel, notamment ceux qui se spécialisent dans l’intergiciel, la sécurité et les mégadonnées. Afin de définir le poste pour lequel vous voulez recruter, réfléchissez au type de logiciel que vous développez et aux compétences supplémentaires dont vous avez besoin au sein de votre équipe de développement.

Élaborez une description de poste gagnante de développeur de logiciel

Lorsque vous annoncez un poste à pourvoir, vous devez donner aux candidats une idée précise du développeur de logiciel idéal que vous recherchez. Pour ce faire, voici certains points à prendre en considération :

  • Les compétences techniques essentielles – Il s’agit des principaux langages de programmation que les candidats au poste de développeur de logiciel doivent connaître dès le premier jour. Intégrer ces compétences dans le titre de la description de poste constitue une bonne manière d’attirer l’attention de développeurs qui pourraient ignorer un titre plus général. Si vous savez que le développeur travaillera principalement en Java, une offre d’emploi intitulée « Développeur Java » est plus logique que « Développeur de logiciel ».
  • Compétences souhaitables – Vous pourriez choisir d’ajouter quelques compétences souhaitables qui sont utiles, mais pas indispensables, comme savoir utiliser Docker ou Amazon Web Services (AWS). Mais aucun candidat n’est omniscient, alors veillez à ce que les compétences souhaitables ne soient pas perçues comme des compétences indispensables.
  • Environnement axé sur le travail d’équipe – De nos jours, le développement est un travail d’équipe. Vous voulez donc des candidats dont le style de travail correspond à votre culture d’entreprise (et inversement). Votre équipe est-elle Agile? Vous prévoyez de passer à DevOps? Les horaires sont-ils de 9 h à 17 h sans exception, ou avez-vous des périodes plus intenses pendant lesquelles tout le monde fait des heures supplémentaires afin de respecter les échéances d’un projet?
  • Les compétences personnelles – Celles-ci peuvent avoir autant d’importance que les compétences en programmation, en particulier dans un environnement de collaboration. Soulignez les compétences non techniques indispensables à ce poste, en particulier celles liées à la communication, à l’empathie et au travail d’équipe. Et dans cette ère de travail à distance, votre nouvelle recrue doit être aussi efficace et à l’aise avec le télétravail qu’elle le serait au bureau.

Profitez au maximum des entrevues

Comme les développeurs de logiciel doivent être équilibrés, démontrer un esprit d’équipe et être des génies de la programmation, il est fréquent d’évaluer un ensemble varié de compétences au cours de deux entrevues :

  • Entrevue technique – Idéalement, il devrait s’agir d’une entrevue en personne ou par vidéo avec un développeur qualifié de votre équipe. Si cela n’est pas possible, envoyez des questions écrites au candidat pour tester ses habiletés en programmation.
  • Entrevue personnelle – Les entrevues personnelles peuvent être menées par n’importe quel gestionnaire ou professionnel des ressources humaines. Si le responsable de l’entrevue n’a aucune compétence en codage, il peut tester la capacité du développeur à expliquer des concepts difficiles à un non-initié. Et comme dans n’importe quelle entrevue, vous porterez attention à la personnalité, aux compétences personnelles et au parcours professionnel tout en évaluant la compatibilité du candidat avec la culture d’entreprise.

Essayez de ne pas laisser passer trop de temps entre la première et la deuxième entrevue. Entretenez l’intérêt du candidat – et tenez votre équipe du recrutement au courant. Vous voulez évaluer les qualités de chaque candidat lorsque vous avez encore l’entrevue en tête. Une attente d’une semaine ou deux entre des entrevues peut brouiller les cartes et vous risquez de voir la perle rare vous passer entre les doigts (ou d’embaucher la mauvaise personne).

Offrez un salaire concurrentiel

Même dans un contexte d’incertitude économique, les candidats aux postes de développement de logiciels s’attendent à se voir offrir un salaire intéressant. Le Guide salarial de Robert Half révèle que le salaire de départ médian pour un développeur de logiciel est de 91 750 $ (L’emplacement du poste peut faire monter ou descendre ce chiffre. Notre Guide salarial propose des outils pour vous aider à savoir ce à quoi peuvent s’attendre les candidats de votre marché.)

Faites équipe avec une entreprise de gestion de talents

L’embauche de développeurs de logiciel peut être un processus laborieux qui demande beaucoup de temps. Écrire une offre d’emploi réfléchie dans laquelle rien n’est laissé au hasard, trier des piles de CV, évaluer les candidats et appeler des références peuvent prendre des semaines – et cela à un moment où vous devez vous concentrer sur votre entreprise comme jamais auparavant.

Heureusement, vous n’avez pas à faire cavalier seul. En tant qu’agence de gestion des talents, Robert Half peut vous aider à trouver rapidement des candidats hautement qualifiés. Nous pouvons également vous aider à mener les premières entrevues, à rédiger les descriptions de poste, à déterminer la bonne échelle salariale et bien plus encore. Bien avant la pandémie de COVID-19, nos recruteurs aidaient les entreprises de tout le pays à constituer leurs effectifs, notamment à former des équipes de télétravailleurs. Dans le contexte de cette période agitée, nous pouvons trouver les employés talentueux pendant que vous restez concentré sur vos objectifs.

Lisez plus d’articles du blogue…